Vos questions sont entre de bonnes mains

Guides, modèles de letttre, fiches pratiques... On vous laisse la carte. Faites votre choix !

L'opération chirurgicale au laser

Partager
Envoyer par email

Il existe 3 interventions chirurgicales : l'opération classique, par rayon laser et radiofréquence.

Principe d'une opération au laser

L'avantage de cette opération par rapport à la chirurgie classique est qu'elle se réalise sous anesthésie locale, sans hospitalisation, et qu'elle est moins douloureuse.

L'objectif est le même que pour la chirurgie classique, c'est-à-dire de retirer une partie de la luette et du voile du palais pour élargir les voies respiratoires, dont le rétrécissement provoque les ronflements. Cette technique utilise les rayons laser pour détruire les zones à enlever.

L'opération anti-ronflement au laser en pratique

Cette technique s'adresse surtout aux ronfleurs qui ne présentent pas ou peu d'apnées du sommeil.

Le traitement dure 15 à 20 minutes et est effectué par un ORL, lors d'une demi-journée à l'hôpital ou au cabinet. L'intervention est indolore. Deux à cinq séances sont parfois nécessaires pour obtenir des résultats satisfaisants.

Après l'opération, des douleurs de gorge de type angine sont généralement ressenties pendant quelques jours. Les douleurs sont toutefois moins intenses qu'avec une chirurgie classique.

Le laser : coût et efficacité

En général, l'efficacité est la même qu'avec une chirurgie classique, c'est-à-dire comprise entre 40 et 80%, mais son efficacité diminue avec le temps. Dans bien des cas, les ronflements reviennent peu à peu.

Le prix oscille entre 400 et 800 euros selon le nombre de séances et l'opération n'est pas remboursée par l'Assurance maladie.

Cependant, des solutions non chirurgicales contre les ronflements existent également :


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.